Le Boulou

Église Sainte-Marie

Mardi 24 septembre 2019 - 20h30

« L’amor de lonh »

Chansons de troubadours et de trouvères des XIIe et XIIIe siècles, et répertoires traditionnels d’Occitanie et d’Espagne

 

Ensemble Gilles Binchois

Dominique Vellard, direction

 

 

Réservation en ligne

Depuis sa création en 1979, l’Ensemble Gilles Binchois, sous la direction de Dominique Vellard, s’est attaché à découvrir, défricher, apprivoiser, révéler parfois, mettre en valeur toute une période de l’histoire de la musique qui n’avait pas encore sa place dans les concerts, la discographie, et les études musicales en conservatoire.

L’ensemble ne cesse de remettre sur le métier les répertoires du Moyen Âge et de la Renaissance, de les aborder à la lueur de nouvelles découvertes, de nouvelles compréhensions d’une notation musicale souvent complexe et imprécise, les faisant siens, les rendant vivants.

Ces quatre décennies de familiarité avec les répertoires anciens ont forgé des interprétations dont les enregistrements continuent au fil des années d’être des références auprès de nombreux professeurs et musicologues dans les universités du monde entier.

L’ensemble aborde régulièrement huit siècles de musique, du chant grégorien à Monteverdi. Ce sont avant tout les rencontres et l’enthousiasme qui déterminent les choix de tel ou tel répertoire et qui projettent l’ensemble vers de nouvelles voies. Serait-ce un comportement boulimique ? Plutôt un fort appétit de découverte, de plaisir musical partagé, de rendre contemporains tous les pans de notre passé musical.

 

Dominique Vellard inspire et mène les destinées de l’ensemble Gilles Binchois depuis quarante ans, durant lesquels recherches et concerts ont généré la création de quelques enregistrements essentiels dans le domaine de la musique médiévale et de la Renaissance.

Si le rôle prépondérant qu’il a tenu dans l’éclosion et l’épanouissement de l’« école française » de musique médiévale lui a donné une image de médiéviste, son intérêt pour les autres époques de la musique ancienne est indéfectible.

Il a à son actif plus de 50 disques dont une quarantaine à la tête de l’Ensemble Gilles Binchois. En 2017, il a été promu chevalier de la Légion d’honneur.

 

L’Ensemble Gilles Binchois est conventionné par le ministère de la Culture (DRAC Bourgogne Franche-Comté), et ses activités sont soutenues par le conseil régional de Bourgogne Franche-Comté et la ville de Dijon.

L’église Sainte-Marie apparaît pour la première fois dans un texte en l’an 976. Elle se présente sous l’aspect d’un édifice composite dont les bases romanes ont été plus ou moins masquées par les remaniements au fil du temps. Deux pierres sculptées représentant des têtes de lions, vraisemblablement rapportées et provenant de l’époque romane, sont positionnées de part et d’autre de la nef, au point de raccordement avec l’abside.

 

À noter : le portail taillé dans du marbre blanc de Céret, et encadré par deux colonnes surmontées par des chapiteaux et terminées par des bases. Les chapiteaux sont ornés de bouquetins qui luttent deux à deux, et affrontent leurs têtes aux angles. Une frise orne le haut du portail. Réalisée par le Maître de Cabestany au XIIe siècle, elle met en scène les grands moments de l’enfance du Christ.